Comment trouver un professeur particulier compétent?

Comment trouver un professeur particulier de maths, physique-chimie, français, espagnol,etc, qui soit compétent?

 

 

Une épineuse question sans nul doute.

 

Première question: quelles sont les qualités d'un enseignant compétent?

A mon sens, l'enseignant ne doit faire qu'enseigner (pas de job d'étudiant). Il doit être à l'écoute de l'élève, identifier ses lacunes ou ses difficultés sans jamais le juger et à partir de là établir un plan de travail efficace dont l'objectif final est de faire monter les moyennes. Dans certains cas, un objectif intermédiaire peut être de permettre à l'élève de retrouver confiance en lui. En effet, on constate à force de pratique que de nombreux élèves manquent de confiance en eux.

 

Pourtant, la confiance est LE moteur qui va permettre à l'élève de se découvrir, d'explorer des qualités qu'il n'imaginait pas. Les moyennes peuvent dès lors commencer à monter.

 

Savoir ce qui fait un bon enseignant à domicile, c'est aussi s'interroger sur les différents modèles des structures qui les sélectionnent (ou pas) puis les "emploient" en les mettant en relation avec les familles.

 

Tout d'abord, il existe de nombreuses structures de soutien scolaire et vous n'aurez que l’embarras du choix pour trouver la plupart du temps un intervenant.

 

J'ai à dessein utlisé le vocable "intervenant" et non "enseignant".

 

Pour ce qui concerne la perle rare dont vous rêvez pour votre enfant, c'est possible pourvu que vous orientiez vos recherche dans la bonne direction et que vous rencontriez rapidement un enseignant qualifié et expérimenté ce qui est en l'espèce moins facile.

 

Il y a trois grandes catégories d'intervenants sur le marché du soutien scolaire. Les mandataires/prestataires,les plate-forme de mise en relation entre élèves et familles et les professeurs indépendants.

 

Je n'évoquerai pas le travail au noir qui "gangrène" l'activité de ce marché avec une part prise de 80%.

 

Tout d'abord, on va parler des mandataires et des prestataires que j'ai pris l'option de placer dans la même catégorie car c'est uniquement la forme juridique dans ces deux cas qui les différencie.

 

La mandataire est mandaté comme son nom l'indique, pour sélectionner les intervenants, de les mettre en relation avec les familles, ainsi que de gérer la partie administrative avec l’administration notamment vis vis des organismes sociaux. Dans ce cas le salarié n'est pas salarié de l'enseigne. Il devient le salarié de la famille qui l'emploie.

 

Le prestataire lui intervient comme l'employeur de l'intervenant.

 

On comprend bien que quelle que soit la formule choisie, toute baisse du taux de déduction dans le cadre du dispositif Borloo (50% de réduction ou de déduction pour l'emploi d'un salarié ou prestataire à domicile) risquerait de compromettre sans nul doute la pérennité de certains de ces modèles économiques.

 

La preuve en est, lorsque le gouvernement a décidé depuis le 1er janvier 2014 de supprimer la base forfaitaire, ( le dispositif permettant de payer un enseignant à domicile en s'acquittant de charges supplémentaires 6,6 euros calculé sur la base d'un smic en sus du prix affiché). Tous les acteurs du service à domicile se sont insurgés contre une telle réforme.

 

La conséquence d'une telle réforme a été très brutale notamment pour les professeurs indépendants proposant un niveau de rémunération représentant souvent trois fois le smic grosso modo puisque en proposant un salaire horaire de 40 euros les charges s'envolaient à 82% du tarif soit ici une hausse de plus de 32 euros pour une heure de cours particulier. Pour faire face, ils ont été dans la nécessité de créer une entreprise individuelle afin que leurs tarifs soit acceptés par les familles. Mais cette fois-ci, ce sont les enseignants qui supportent les charges et non plus les familles employeurs.

 

Dans les agences bien qu'on puisse trouver de très bons enseignants, leurs critères de sélection étant ce qu'ils sont, on peut rapidement être déçu par la qualité des prestations effectuées.

 

Par ailleurs, comme je l'expliquais dans un précédent article un professeur particulier payé entre 12 et 17,5 euros de l'heure, aussi compétent soit-il ne saura pas mettre à profit une expérience, une motivation et une maturité, ingrédients essentiels pour faire un bon technicien et surtout un bon pédagogue.

 

L'ambition d'une enseigne lambda, mandataire ou prestataire est de "faire du volume" et ce souvent au détriment de la qualité. En effet,

peu de gens peuvent vivre correctement à 15 euros de l'heure surtout quand le volume d'heures proposé n'est pas garanti. Notons enfin que lorsque la famille fait appel à un intervenant mandataire ou prestataire elle paiera en moyenne le plus souvent une quarantaine d'euros. Si vous désirer de bénéficier d'un tarif dégressif, il vous faudra acheter un nombre plus ou moins élevé de coupons et donc faire une avance de trésorie en fonction du nombre coupons que vous achéterez. Il faut ajouter également systématiquement des frais de dossiers et parfois même un abonnement pour justifier de la gestion administrative de l'élève.

 

Qui plus est, plus les intervenants sont jeunes, étant sortis de l'école ou étant en passe de l'être, plus ils seront enclins à quitter ces agences qui sans sont sans cesse à la recherche de candidats aussi peu formés soient-il ou faits pour le métier, un métier qui s'assimile et qui s'apprend avec un soupçon de passion si l'on veut en vivre.

 

Finalement, que vous soyez professeur particulier indépendant à Toulouse à Lyon ou à Paris, c'est la même question qui revient: suis-je fais pour ce métier?

 

Bref la course au volume, le lien fragile et malsain entre un marché littéralement dominé par le travail au noir d'une part et un dispositif fiscal assimilable à une subvention de l'Etat d'autre part apparaît comme risque non négligeable auxquels sont soumis jour après jour les principaux acteurs du soutien scolaire notamment ceux qui n'ont pas joué la carte de la qualité.

 

En ce qui concerne les plate-formes de mises en relation, elles sont légions. Leur modèle repose sur la constitution d'une base de fiches "d'enseignants" la plus exhaustive possible afin de pouvoir en sorte monétiser la mise en relation entre les enseignants et  les familles.

 

Le principal problème c'est qu'obtenir les coordonnées soit des enseignants soit des familles ne garantit en rien la mise en relation pour une simple raison: l'enseignant ou la famille peuvent ne pas trouver un créneau satisfaisant. Par ailleurs la mise en relation est payante, soit pour les intervenants soit pour familles. On peut ajouter qu'il y a une concurrence importante entre les nombreux d'enseignants, ce qui a d'ailleurs au passage l'effet de tirer les tarifs à la baisse. Enfin, on ne sait pas si la personne est compétente. L'inscription sur ces sites se fait en ligne sans tests de sélection.

 

Question: imaginez-vous postuler pour un emploi sans rencontrer préalablement votre employeur?

 

Bref le marché du soutien scolaire ressemble à une gigantesque foire d'empoigne où chacun s'autoproclame spécialiste de l'enseignement à domicile, de telle ou telle matière sans possibilité de vérifier de manière rigoureuse l'expertise des enseignants que ce soit pour les enseignes/mandataires/prestataires ou les plate-formes de mise en relation.

 

Mais faut-il s'inquiéter outre mesure de cet état de fait?

 

A vrai dire, il existe une alternative de qualité à cette situation.

 

Il s'agit là des professeurs indépendants inscrit dans un réseau organisé (par exemple le réseau des profs sur le site duquel vous êtes en train de lire cet article) ou un professeur indépendant travaillant seul ou et son compte. Ce dernier a effet décidé de se mettre à son compte et est déterminé à se former pour répondre aux changement incessant des programmes, être assidu, respecter l'élève et les familles. Pourquoi tant de zèle quand on est professeur. Pour une bonne et simple raison: le bouche à oreille. Lorsque l'on vit ou souhaite vivre de cette activité, il faut avoir l'esprit qu'un partie des élèves vous seront recommandés en réponse au sérieux et à la qualités des cours que vous aurez dispensés.

 

Pourquoi est-ce une voie alternative de qualité aux solutions existantes?

 

Tout d'abord, si vous vous adressez à un réseau de professeur indépendant comme le réseau des profs, sachez que les enseignants sont soumis systématiquement à de vrais tests de sélection qui ont pour objectif d'apprécier leur niveau technique et pédagogique.

 

Les professeurs indépendants qualifiés et expérimentes sont obligés de l’être pour conserver leur emploi et ce dont ils dépendent le plus: la réputation et le sérieux.

 

Il faut également préciser que les prix sont sensiblement identiques que l'on passe par une agence ou par un professeur indépendant. Ajoutons qu'il est rare qu'il y ait des tarifs dégressifs quand vous faites appel à un professeur indépendant. La raison en est simple. Vous pouvez vous mettre fin au cours particulier à domicile à tout moment. Il n'y a donc aucun d'engagement d'aucune sorte.

 

A la lumière de ce petit article, j'espère vous saurez comment trouver le professeur particulier qui saura apporter le meilleur du soutien scolaire à domicile à votre enfant.

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 7
  • #1

    LAMA (vendredi, 21 février 2014 12:26)

    Article très intéressant qui fait bien le point sur la situation ; par ailleurs, vous abordez la création cruciale de la "qualité" de l'enseignant ; cette qualité n'est pas gérée par le système scolaire officiel où l'on confond qualité des élèves et qualité des profs (à Louis le Grand, ce sont les élèves qui sont bons, les profs maîtrisent leurs disciplines mais rien ne dit qu'ils l'enseignent bien...un agrégé n'est pas nécessairement un bon transmetteur...) ; or votre offre, et plus généralement, le web 2.0 permet effectivement une plus grande transparence : si le prof est mauvais, il ne trouve plus de cours !
    Sur le plan économique, le modèle est-il viable à long terme s'il n'intègre pas des cours en ligne complémentaires, peu chers donc avec recherche du volume.? je me pose la question.
    Cdlt

  • #2

    Réseau des Profs (vendredi, 21 février 2014 13:29)

    Bonjour,

    Je vous remercie pour votre message. On constate effectivement une augmentation du nombre de sociétés qui se concentrent sur les cours à distance, simple conséquence d'une quasi-hégémonie du numérique sur les autres médias ou véhicules de l'information. En revanche, je ne crois absolument pas à la disparition des cours en présenciel, bien au contraire et ce notamment en France, où les cours particulier en face à face sont rentrés "dans la culture" des parents.

    Bonne journée.

  • #3

    LAMA (vendredi, 21 février 2014 14:40)

    Je crois que les démarches ne sont pas exclusives l'une de l'autre et je conçois effectivement le "e-learning" comme un complément du présentiel (et pas l'inverse).
    Offrir la possibilité à un élève de renforcer ses acquis et même d'aller plus loin en toute autonomie quand il le veut grâce aux outils mobiles peut être un plus. Cela ne réduit en rien le rôle du prof.
    Cdlt.

  • #4

    Réseau des Profs (samedi, 22 février 2014 12:25)

    Bonjour,

    Je vous remercie de nouveau pour votre contribution. Vous êtes donc enseignant(e)?

  • #5

    ProxiProf (vendredi, 19 décembre 2014 12:04)

    Bonjour, désormais il existe un moyen simple et rapide de trouver un prof particulier près de chez soi:
    www.proxiprof.fr

    Il y a un contact direct et rapide, de ce fait les parents d'élèves peuvent appeler les profs directement, et généralement la première heure est gratuite !

  • #6

    Jessy Grossi (lundi, 15 février 2016 10:04)

    Bonjour,

    Une autre solution consiste à aller du côté de www.livementor.com, site sur lequel vous trouverez des profs dans de nombreuses matières, et à tous niveaux.

    La particularité du service, c'est que 100% des cours se passent en ligne. Le premier cours est gratuit, c'est l'occasion de voir si le courant passe bien avec le mentor et d'établir une feuille de route avec lui si tout se passe bien.

    Concernant la "qualité" de l'enseignant, LiveMentor part du principe que tout le monde a quelque chose à apprendre à un autre, et s'il se sent capable de dispenser un cours, cela doit être suffisant. Vous pourrez y trouver des profils de grandes écoles, comme des autodidactes. L'important, c'est de sélectionner un profil qui a déjà reçu quelques avis pour justement nous assurer de cette qualité.

  • #7

    Edulide (vendredi, 27 mai 2016 02:06)

    Merci pour cet article très intéressant et très utile ! Il est si difficile de bénéficier de cours particuliers de qualité!

Recherchez directement votre enseignant grâce au moteur de recherche interne:

Vous recherchez un enseignant?

Veuillez cliquer sur ce lien ou nous contacter au 0680319332

Aide aux Profs et le Réseau des Profs sont partenaires.

 

 

 

 

Comment cumuler votre activité d'enseignant titulaire en devenant professeur dans notre réseau ?

 

Consultez notre expert

Restons en contact