Rencontre avec … Delphine

Rencontre avec … Delphine 

www.delphine-wolfer-reseaudesprofs.fr

 

 

 

 

KL : Bonjour Delphine ! Peux-tu nous dire ce qui t’a motivée à rejoindre le réseau ?

DW : Bonjour Karin. Je suis prof de maths depuis presque vingt ans à l’Education nationale et j’ai eu une carrière « agitée » : bien que titulaire, j’ai enseigné dans vingt établissements différents, souvent très loin de chez moi… J’ai donc envisagé de quitter l’Education nationale et j’ai été amenée à me poser des questions à propos de mes motivations pour envisager une reconversion. Une chose est sûre : j’ai, malgré tout, toujours aimé les maths, les élèves et enseigner. Rejoindre le réseau pour moi, c’est m’installer à mon compte, mais en étant soutenue et encadrée par des personnes qui ont l’expérience des cours particuliers parce que c’est leur métier.

 

KL : Tu es donc décidée à te lancer dans l’aventure du professeur indépendant ! Enseignes-tu une autre matière, hormis les maths, comme la physique ou la chimie ? A quel niveau ?

DW : Non, je n’enseigne que les maths, essentiellement niveau collège. J’ai toutefois accompagné des élèves de 2nde, 1ère et terminale S, ES et (anciennement) STG.

 

KL : Qu’est-ce qui te plaît particulièrement dans le cours particulier ?

DW : Les multiples établissements fréquentés, collègues, manuels, etc. m’ont permis de développer différentes façons d’enseigner, différentes façons d’aborder les notions, et de me remettre souvent en question face à l’incompréhension des élèves. J’ai toujours cherché, avec l’élève, à comprendre pourquoi il ne comprenait pas. Tout d’abord, il est certain que le face à face du cours particulier est propice aux progrès de l’élève… et du prof ! Je veux dire que je continue, même après vingt ans, au contact de l’élève, à « apprendre à lui apprendre ». Une autre chose me paraît importante dans le cours particulier : c’est que l’élève retrouve confiance en lui, qu’il accepte de faire des erreurs, de les regarder et de les comprendre pour ne plus les faire, afin de se retrouver en situation de réussite et de progrès.

J’ai un très bon souvenir d’un élève que j’ai eu en cours particulier, à l’hôpital : il avait seize ans, avait redoublé la 6ème et été orienté en Institut Médicalisé en début de 5ème, où son programme de maths s’était résumé aux nombres décimaux (c’est-à-dire, en gros, le 1er chapitre de 6ème). Il l’avait refait pendant trois années de suite ! J’ai travaillé avec lui deux heures par semaine, pendant deux mois et demi, et nous avons réussi à voir tout le programme de 6ème, avec la géométrie et même les fractions. Il était très fier de lui. Cet élève m’a amenée à plusieurs réflexions : les enfants ne sont pas toujours prêts à suivre le programme imposé au moment où on le leur demande. Et pour autant, rien n’est jamais perdu à condition de leur donner le temps et la confiance en eux.

Un autre événement a marqué ma façon d’enseigner : mon fils de six ans m’a dit un jour, en rentrant de l’école : « Si je comprends bien, deux paquets de trois et cinq billes, c’est pareil que deux paquets de trois et deux paquets de cinq ? » Oui, en effet ! Mais en plus, il était en train de toucher du doigt la formule de la distributivité de la multiplication sur l’addition, qui est au programme de 5ème ! 2 x (3+5) = 2 x 3 + 2 x 5. Depuis, je cherche toujours à partir d’une situation concrète pour expliquer les maths.

 

KL : Dans quelle région habites-tu et dans quels secteurs interviens-tu ?

DW : J’habite en Moselle, j’interviens autour de Metz : à Fresnes-en -Woëvre, Metz, Thionville, Nancy.

 

KL : Combien de temps vas-tu consacrer aux cours particuliers ? Souhaites-tu exercer cette profession à plein temps ?

DW : Je suis encore en activité à l’Education nationale. Je vais commencer par consacrer cinq ou six heures par semaine aux cours particuliers, jusqu’à exercer cette activité à plein temps.

 

KL : Nous te souhaitons de réussir et ferons de notre mieux pour te soutenir dans ton projet. Sinon, qu’aimes-tu faire, en dehors des mathématiques ? As-tu des loisirs ou un violon d’Ingres ?

DW : Pendant mes loisirs, je fais du VTT et du jardinage. En dehors des mathématiques, j’aime apprendre comment fonctionnent le cerveau et la mémoire.

 

 

 

Karin Lafont -

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Recherchez directement votre enseignant grâce au moteur de recherche interne:

Vous recherchez un enseignant?

Veuillez cliquer sur ce lien ou nous contacter au 0680319332

Aide aux Profs et le Réseau des Profs sont partenaires.

 

 

 

 

Comment cumuler votre activité d'enseignant titulaire en devenant professeur dans notre réseau ?

 

Consultez notre expert

Restons en contact