Rencontre avec … Véronique

Rencontre avec … Véronique 

www.veronique-sadys-reseaudesprofs.fr

 

 

 

KL : Bonjour Véronique, sois la bienvenue dans le réseau. Tu es notre première professeure d’allemand : depuis quand donnes-tu des cours particuliers ?

VS : Bonjour, en fait cela fait un bon moment, car cela a été plus ou moins régulier selon les années. Mais j’ai donné mes premiers cours au début de mes études et depuis une dizaine d’année que je suis enseignante, j’ai régulièrement des demandes parmi mes connaissances.

 

KL : Comment en es-tu venue à faire des cours particuliers une activité professionnelle ?

VS : En fait, cela m’est apparu au terme d’une longue réflexion. Au fil des années, en discutant avec les parents que je rencontrais dans mon établissement, je me suis rendue compte de deux choses : premièrement, il y avait une réelle demande des familles dont les enfants étaient complètement perdus en classe et auxquels il fallait une véritable aide personnalisée. Deuxièmement, ces mêmes parents exprimaient parfois leur regret de ne plus avoir aucune notion de la langue allemande et leur envie de s’y remettre, que ce soit pour leur activité professionnelle ou même pour pouvoir s’exprimer sur leurs lieux de villégiature à l’étranger. C’est ce qui m’a poussé vers les cours particuliers.

 

KL : Je comprends donc que tu es en poste, peut-être dans l’Education nationale, et que les cours particuliers représentent pour toi un complément d’activité. Combien d’élèves as-tu ?

VS : Tout à fait. Cela dépend des années et de mes disponibilités. Pour le moment, je n’ai pas d’élève en cours particulier. Il faut dire aussi que nous sommes en début d’année scolaire ….

 

KL : On entend beaucoup dire que les jeunes abandonnent l’allemand au profit de l’anglais et surtout de l’espagnol, en deuxième langue. Est-ce que cela correspond, d’après toi, à une réalité ?

VS : Oui, c’est aussi ce que j’entends chaque année. Il est clair que l’anglais est pour les jeunes la langue numéro un. Mais j’ai toujours chaque année et par niveau une quinzaine d’élèves qui apprennent l’allemand en LV1. Il est vrai aussi que beaucoup de jeunes choisissent l’espagnol en seconde langue, car ils pensent souvent que c’est une langue plus facile que l’allemand. Mais franchement, en dix ans de carrière, j’ai toujours sensiblement le même effectif. Je suis quand même toujours étonnée quand on me demande si j’ai encore des élèves. Oui, j’en ai, et même des effectifs très confortables, mes classes n’étant ni clairsemées ni bondées. Ceci étant, j’ai aussi la chance d’habiter le Nord-Pas de Calais : la Belgique, où l’on parle le flamand, est toute proche et nous avons beaucoup de contacts commerciaux avec l’Allemagne. Cela me facilite peut-être un peu la tâche…..    

 

KL : Quelle est ton approche de la pédagogie, qu’il s’agisse de l’enseignement en classe ou des cours particuliers ?

VS : Je n’ai pas d’approche particulière. J’essaie surtout de me mettre au niveau de mes élèves. C’est plus facile en cours particulier qu’en classe ! Le but pour moi est qu’ils comprennent tel ou tel fait de langue ou le sens d’un texte. J’y vais par paliers et je n’hésite pas à varier les exemples, je fais des rapprochements avec le français et l’anglais quand cela est possible. Je ne focalise pas sur les déclinaisons, par exemple, qui sont la bête noire des élèves. J’avance pas à pas à leur rythme.

 

KL : Pourrais-tu enfin nous dire quelques mots de des goûts et de tes hobbies ?

VS : J’ai une passion qui me prend beaucoup de temps : la musique. Je joue du violon, de la clarinette et je chante. Je suis membre d’un orchestre symphonique, d’un chœur et je dirige une petite harmonie. Lorsque des amis musiciens me le demandent, j’aime aller leur prêter main forte pour des concerts. J’ai beaucoup de chance car ma petite famille pratique également la musique et donc nous pouvons partager ces moments ensemble. J’aime écouter toute sorte de musique, je n’ai pas de genre préféré. J’apprécie la lecture, sans me cantonner à un genre particulier. Le cinéma est une autre de mes passions : rien de tel qu’un bon film sur grand écran pour passer une bonne soirée. Par contre, je ne suis pas très sportive : le seul sport que je pratique est le ski alpin … sauf à considérer la promenade comme un sport ! Enfin, j’aime voyager (en Allemagne bien sûr, en Autriche mais aussi dans d’autres pays) et découvrir les cultures et traditions. J’ai déjà un peu voyagé et j’espère avoir l’occasion de recommencer souvent. Voila, je crois que je vous ai à peu près tout dit !

 

 

 

Karin Lafont -

Écrire commentaire

Commentaires : 0

Recherchez directement votre enseignant grâce au moteur de recherche interne:

Vous recherchez un enseignant?

Veuillez cliquer sur ce lien ou nous contacter au 0680319332

Aide aux Profs et le Réseau des Profs sont partenaires.

 

 

 

 

Comment cumuler votre activité d'enseignant titulaire en devenant professeur dans notre réseau ?

 

Consultez notre expert

Restons en contact